Birthday picnic

on


Today was my birthday and the fourth one I've spent in Berlin. I find it hard to imagine spending it anywhere else actually. It was perhaps the most perfect day, with sunshine and laughter and a chance to catch up with newer and older friends. The hours passed by too quickly, glasses were filled and refilled and the great thing about picnics is that you can eat so many different things as often as you want. Ju is now famous for her savoury tartes and Chrissi is the undisputed cookie queen in Berlin. I wanted to stay there, soaking up the chatter and the pleasure of spending time with others who love food as much as I do. Somehow I have the feeling that summer is coming to an end and it made me feel a kind of nostalgia. The heat and noise can be oppressive at times but there's something so wonderful about the glow and vitality of Berlin and the long evenings that it's hard to imagine that soon the leaves will turn golden and fall.

Ju's superb tarte with goat's cheese, dried tomatoes and mushrooms.

La tarte superbe de Ju avec du chèvre, des tomates sèches et des champignons



My cake: Mingou's Sachertorte with genuine Sachertorte icing (that's a whole lot of sugar!)

Mon gâteau: la Sachertorte de Mingou et avec un vrai glaçage de Sachertorte (merci Mingou!)

Je vais essayer d'écrire un peu en français mais malheureusement, je fais de plus en plus de fautes et j'ai vraiment horreur de cela! On verra si ça marche... Hier j'ai fêté mon quatrième anniversaire à Berlin, bien que je n'habite ici depuis deux ans. En quelque sorte, j'ai du mal à imaginer un autre endroit plus préférable. Une journée ensoleillée qui me semblait parfaite, passée avec mes amis gourmands dans le Tiergarten au centre de Berlin. On a trouvé un endroit légèrement à l'ombre pour étaler notre couverture, il faisait beau mais pas trop chaud et autour on voyait les gens en train de faire du vélo ou se bronzer. Peu de temps après,les premières invitées sont arrivées et tout le monde a apporte quelque chose de délicieux. Ju est devenue célèbre pour ses tartes salées et Chrissi est la reine des cookies à Berlin. Les pique-niques nous permettent de grignoter pendant des heures en bavardant. Nos verres étaient remplis de vin et de champagne et on ne voyait pas le temps passer. J'ai l'impression que l'été touche à sa fin et ça me rend un peu nostalgique; je crains la chaleur mais c'est si merveilleux de sentir l'énergie de Berlin et de pouvoir sortir le soir au bord de la Spree. C'est difficile d'imaginer que tout va bientôt changer et que les arbres perdront leur feuilles.

Chrissi's peanut butter cookies - irresistable

Les cookies au beurre de cacahuète de Chrissi - trop bien!


Champagne just about everywhere!

Du champagne un peu partout!

As we walked back to Potsdamer Platz, I longed to be able to share that feeling with J. and walk through other parts of the city but we had so little time left before his train. As we travelled in the S-Bahn to Spandau through places I have never visited, I felt sad that this lovely day was almost over. When the train pulled in and we said our farewells, I thought how wonderful it would be to go with him through those silent landscapes into the depths of the night with all the warmth and light contained in the train where sleepy passengers were attempting to curl up in their seats. It's hard coming back alone, feeling his presence alongside and in my room. Before going to sleep last night, I watched Annie Hall again with its laughter and tears and thought about the many wonderful times we've spent together and the evening of my birthday one year ago when we strolled in the twilight in Schlosspark Charlottenburg breathing the sweetness of the air, walking deeper and deeper into the avenues of trees.

Quite a lot of cheese

Pas mal de fromage

En rentrant à Potsdamer Platz, je voulais me promener avec J. pour prolonger un peu cet après-midi si merveilleux mais il nous restait si peu de temps avant son train. Dans le S-Bahn à Spandau, avec plusieurs arrêts que je ne connaissais pas, j'ai mis ma tête sur son épaule et je voulais tant que ça continue. Quand nous nous sommes quittés, j'avais envie de monter dans son train pour voyager avec lui à travers des paysages noirs et silencieux. D'autres passagers fatigués essayaient de dormir et il me semblait que toute la chaleur et la lumière du monde se trouvaient dans ce wagon. C'est impossible ment triste de rentrer seule; les rues ont l'air si vides et je sentais sa présence partout. Il me manquait tant que j'ai regardé Annie Hall avant de m'endormir, un film drôle et émouvant qui me rappelaient des moments précieux ensemble et surtout mon anniversaire en 2008 quand nous nous sommes promenés au crépuscule dans les jardin du Schloss Charlottenburg. La vie me paraissait si simple et douce en marchant de plus en plus loin dans ces avenues d'arbres longues et profondes.

Kamonthip's nut cake

Le gâteau aux noisettes de Kamonthip

David Lebowitz's Lime Pie - sadly without meringue

La tarte aux citrons vert de David Lebowitz - malheureusement sans meringue

0 comments:

Post a Comment